Vous êtes ici : Accueil La réglementation Analyse trichine Qu'est-ce que l'analyse trichine, comment procéder ?
Actions sur le document

Qu'est-ce que l'analyse trichine, comment procéder ?

Analyse trichine

Explication des règles sanitaires en matière de vente de venaison dans le Haut-Rhin - 68.

Règles sanitaires en matière de vente de venaison

Retrouvez ici toutes les règles et explications concernant la revente du gibier dans le Haut-Rhin (68).

  • Toute pièce de venaison vendue à un professionnel mettant en marché (boucher, traiteur, restaurateur) devra être accompagnée d'une fiche d'examen initial établie par un chasseur formé, agrée (c'est ce qu'on appelle le circuit court).
  • S'il s'agit d'un sanglier, il devra en outre être procédé à la recherche préalable de la trichine auprès du Laboratoire Vétérinaire Départemental, seul laboratoire agrée dans le département du Haut-Rhin (68).
  • Il est de même pour la cession d'une pièce de venaison destinée à un repas associatif. 

                    ⇒ NB : Un repas de chasse est considéré comme un repas associatif.

  • Si vous cédez, à titre gratuit ou payant à un "consommateur final", qui en fera un usage privé, vous n'avez aucune obligation, sauf celle de sensibiliser votre acheteur au risque de trichine et de lui recommander des cuissons à cœur (pour ce qui est du sanglier).
  • Si vous vendez votre venaison à un atelier de traitement comme par exemple un marchand de gibier, vous avez 2 possibilités :

         ►   Vous faites examiner la carcasse par un chasseur formé à l'examen initial de la venaison (formation assurée par la Fédération Départementale des Chasseurs du Haut-Rhin) et vous êtes dispensé de joindre à la carcasse les cinq viscères rouges.

         ►    Vous n'avez pas contacté de personne formée, dans ce cas, acheminez votre carcasse jusqu'à l'atelier de traitement, MAIS accompagné des cinq viscères rouges identifiées en même numéros que la carcasse.

                 S'il s'agit d'un sanglier, la recherche de trichine se fera par les soins du marchand de gibier, vous n'avez pas à vous en occuper.

  • L'identification obligatoire de chaque pièce de venaison :

S'il s' agit  d'un animal soumis à un plan de chasse, le bracelet de marquage obligatoire servira à la traçabilité sanitaire.

S'il s'agit d'un sanglier, la loi prévoit un marquage obligatoire pour chaque bête :

Mode d'emploi du prélèvement trichines

Le mode d'emploi d'un prélèvement dans le cadre de la recherche de larves de tricines chez le sanglier.

  • Marquer votre sanglier d'un numéro.
  • Reporter ce même numéro sur la feuille de renseignement qui accompagne l'échantillon de 100 grammes de langues ou de pilier de diaphragme.
  • Fermer le zip du sachet et rouler deux fois ce zip. Le scotcher des deux côtés afin de le rendre étanche.
  • Remplir complètement et lisiblement la fiche et la coller sur le sachet plastique.
  • Rajouter le chèque de 5 euros (par échantillon) au nom de la Fédération des Chasseurs du Haut-Rhin.
  • Mettre le tout dans l'enveloppe avec l'adresse du laboratoire vétérinaire.
  • Affranchir correctement en LETTRE RAPIDE et poster.
  • Indiquer l'expéditeur au dos.

IMPORTANT : Ne rien envoyer le vendredi ou le samedi pour pas que l'échantillon reste dans le circuit postal jusqu'à lundi !

Laboratoire Vétérinaire Départemental
4 allée de Herrlisheim
CS 600 30
68025 COLMAR Cedex

 

      ⇒ N° Insee de votre commune (figure sur l'arrêté plan de chasse ou en cliquant sur : n° Insee)

      ⇒ N° du lot de chasse

      ⇒ N° d'ordre de l'animal de l'année cynégétique en cours

Par exemple :   68 (département)- 167 ( n° commune) - 02 (lot n° 2)  - 10 (10ème sanglier tiré durant la saison en cours)

Pour toute question complémentaire, adressez-vous à votre Fédération.